FOCUS FRANCE - TAIWAN Commisariat / Curators : Gilles Grand and James Giroudon La rencontre d’une douzaine d’artistes proposant un choix d’œuvres tout autant visuelles, sonores et dégagées de tout complexe face à l’usage des technologies laisse imaginer une “dodécaphonie” sériée selon leurs origines, françaises ou taïwanaises. Cette exposition sur douze “tons” propose, pour un moment seulement, une multiphonie singulière, un foisonnement fugace, un miroitement éphémère, sans aucune tentation visant un “sérialisme nouveau”. Le souvenir des théoriciens fameux, Josef Matthias Hauer ou Arnold Schönberg, est vivace. Le centenaire sera pour plus tard. Se tenir aux aguets des écarts entre chacune des oeuvres proposées lors de ce Focus France-Taiwan excite tout autant les yeux et les oreilles. Lumière, ombre, signal, réverbération, brise, température, grain, à-plat se retrouvent parmi les indices mis en avant dans ces juxtapositions. Disposées dans un large espace, l’ancien réfectoire des nonnes, les oeuvres des artistes taiwanais Chang Yung-Ta, Weng Fuiji, Wang Chung Kun, Lin Shin Wei et Iuan Hau Chiang jouxtent celles de Julie Vacher, Igor Keltchewsky et celles des étudiants de l’école d’art de Lyon. Les films de Dania Reymond se confrontent à l’espace de la galerie de l’Insa, en présence de certaines sculptures interactives de Wang Chung Kun. Chang Yung Ta, invité en résidence de production à Lyon, au Grame et à l’Ensba, pour la création de nouvelles installations prolonge ses réalisations titrées «Relative Perception». Igor Keltchewsky, invité en résidence de production et exposition à Taipei, au Digital Art Center lors du Digital Art & Culture Festival de 2017 renouvelle ses installations en rejouant le Traveling de cinéma sous forme d’animation pixellisée. Exposition - du 17 Janvier au 18 Février 2017 http://www.ensba-lyon.fr/danslesmurs/1617/guetteurs/