Institution : Maison de la culture du Japon à Paris
Date : du 22 septembre au 21 octobre 2017
Adress : Grande salle (niveau -3) et petite salle (rez-de-chaussée), 101Bis Quai Branly, 75015 Paris
Tarif unique 5 €

Avec la collaboration de la Maison de la culture du Japon à Paris et du Taiwan Film Institute

vendredi 22 septembre
19h30
Finding Sayun 不一樣的月光
Un film de Laha Mebow / 2011 / 94’ / langues : mandarin, français
Un réalisateur est en repérage dans un village aborigène pour préparer le remake de Une cloche pour la petite Sayun (de Hiroshi Shimizu, 1943), film de propagande célèbre sur l’assimilation pacifique des Taïwanais. Mais les habitants refusent de jouer dans le film…
Film présenté et commenté par la réalisatrice et Jiing Yng-Ruey, professeur à l’Université Nationale des Arts de Tainan.

samedi 23 septembre
14h30
A-Zhuang Goes to Taipei 阿戇伯
Un film de Wu Fei-jan / 1966 / 79’ / Langue : taïwanais (hoklo)
Un remake comique de Voyage à Tokyo de Yasujiro Ozu.

samedi 23 septembre
17h00
L’expansion vers le sud : Taïwan 南進臺灣
Documentaire de propagande japonais de 1940 présentant Taïwan comme un modèle colonial réussi après 45 ans d’administration de l’île : modernisation fulgurante des infrastructures, développement économique et touristique, assimilation des populations aborigènes. Il met l’accent aussi sur l’importance stratégique de l’île, érigée en glacis protecteur du Japon, comme la péninsule coréenne, à l’aube de la guerre du Pacifique.
Film longtemps considéré comme perdu, il est présenté en version restaurée par le Musée Nationale d’Histoire de Taïwan et l’équipe du professeur Jiing Yng-Ruey de l’Université Nationale de Taïnan.

mercredi 27 septembre
19h30
The Hill of No Return 無言的山丘
Un film de Wang Tung / 1992 / 165’ / Langues : taïwanais (hoklo) et japonais
Pendant la période coloniale, en 1927, deux frères tentent leur chance dans les mines d’or de Jiufen, au nord de Taipei, exploitées par les Japonais.

jeudi 28 septembre
19h30
Un amour ancien qui perdure 舊情綿綿
Un film de Shao Luo-hui / 1962 / 95’ / langues : Taiwanais (hoklo) et français
HONG Yi-feng, jeune chanteur, devient professeur de musique dans le sud, il tombe amoureux d’une jeune fille, mais le père est opposé à leur mariage. Ils s’enfuient. Un film imprégné de nostalgie de l’époque japonaise.

vendredi 29 septembre
19h30
T’aimer jusqu’à la mort 愛妳到死
Un film de Xu Shou-ren / 1967 / 103’ / Langue : taïwanais (hoklo)
A l’époque coloniale, les amours contrariées d’un jeune couple : tout d’abord en butte à leurs parents, ils sont séparés par la guerre.

samedi 30 septembre
14h30
Wansei Back Home 灣生回家
Un film de Huang Ming-cheng / 2016 / 110’ / langues : mandarin et atayal
Les wansei (« Japonais de Taïwan ») désignent les Japonais nés sur l’île et qui durent la quitter après la défaite militaire du Japon en 1945. Leur histoire n’est pas sans rappeler celle des pieds-noirs français rapatriés d’Algérie après l’indépendance. Ce documentaire traite du destin tragique de 8 familles de wansei à la recherche de leur passé. L’usage de l’animation, dans les scènes rétrospectives, à des fins documentaires est l’un des nombreux aspects formels intéressants de cette superproduction qui a nécessité 12 années de recherche et 5 années de tournage. Elle a défrayé la chronique à Taïwan et au Japon.

samedi 30 septembre
17h00
The Strawman 稻草人
Un film de Wang Tung / 1987 / 94’ / Langues : mandarin et japonais
Pendant la guerre du Pacifique, une bombe tombe dans un champ sans exploser. Les paysans décident de l’offrir en cadeau à un militaire japonais.

samedi 7 octobre
14h30
Seediq Bale : les guerriers de l’arc-en-ciel 賽德克·巴萊
Un film de Wei Te-Sheng / 2011 / 275’ / langues : taïwanais (hoklo et seediq), japonais
Film à grand spectacle sur la dernière grande révolte aborigène contre les Japonais en 1930 menée par le chef Seediq, Mona Rudao. Présenté en version intégrale.

vendredi 20 octobre
19h00
KANO
Un film de Umin Boya / 2014’ / 185’ / Langue : japonais, taïwanais (hoklo)
En 1931, une équipe de base-ball de Taïwan composée de Japonais, de Han et d’Aborigènes parvient à se hisser jusqu’au championnat national.

samedi 21 octobre
14h30
Viva Tonal, the Dance Age 跳舞時代
Un film de Chien Wei-ssu & Kuo Chen-ti / 2003 / 104’ / langue : mandarin
Documentaire sur le développement de la musique populaire européenne à l’époque coloniale soufflant un air de modernité et de création artistique.

samedi 21 octobre
17h00
La cité des douleurs 悲情城市
Un film de Hou Hsiao-hsien / 1988 / 159’ / Taïwanais (hoklo), mandarin, japonais
En 1945, les Japonais doivent quitter Taïwan, leur colonie depuis 50 ans. L’arrivée des Chinois nationalistes sur l’île bouleverse la vie de la famille Lin.

Films présentés en vostf et/ou vosta (plus d’informations sur www.mcjp.fr)

Pictures @Hou Hsiao-hsien